Découvrez la photographie d’Ugo Mulas !

Plus que quelques semaines pour profiter de l’exposition dédiée à ce photographe italien incontournable, mais encore peu connu en France.

 

Un air d’Italie à la Fondation Cartier-Bresson :

________________

http://www.henricartierbresson.org/expositions/ugo-mulas/

©Estate Ugo Mulas

C’est une star en Italie, mais les galeries françaises l’ont rarement mis à l’honneur. La fondation Cartier-Bresson de Paris corrige le tir depuis la rentrée de janvier et jusqu’au 24 avril. Une soixantaine de tirages en noir et blanc d’époque sont présentés en collaboration avec les Archives Ugo Mulas de Milan, ville où le photographe a bâti l’essentiel de sa carrière. Des clichés pris à New-York, au milieu des années 60, sont également exposés.

Né en 1928, Ugo Mulas monte dans la grande ville du nord de l’Italie à la fin des années 40 et fréquente abondamment les milieux artistiques et littéraires. Devenu photographe professionnel, il ne tarde pas à nourrir une oeuvre plus personnelle, qui s’impose comme incontournable dans les années 60 et 70. Son dernier livre, La Fotografia, publié peu après sa mort en 1973, est aujourd’hui encore considéré comme un classique de la photographie.

Saisir l’élan créateur 
Cet ouvrage n’avait jamais été traduit en français : c’est désormais chose faite aux éditions Le Point du jour, également partenaire de l’exposition. Le travail d’Ugo Mulas porte notamment sur les artistes au travail, souvent ses amis qu’il prend en photo dans leurs ateliers. On y croise d’illustres personnalités, comme le père du ready-made Marcel Duchamp, l’icône du pop art Andy Warhol, ou encore le sculpteur Max Ernst. À chaque fois, Ugo Mulas s’efforce de raconter un récit et même d’adopter une posture critique à travers ses clichés. Une source d’inspiration idéale pour nourrir vos propres photos portraits.

Dans un second temps, Ugo Mulas s’est davantage concentré sur l’activité créatrice, tentant de faire apparaître l’élan de l’artiste sur ses photos. L’idée était de montrer des oeuvres en cours d’exposition ou de création, comme lorsqu’il prend un musicien en train de jouer un morceau. Ce travail l’a amené a présenter des séquences de photos plutôt que des clichés isolés, et parfois d’introduire ces séries à travers un bref texte introductif. Foncez à la fondation Cartier-Bresson découvrir ce travail exceptionnel !
Informations pratiques : Ugo Mulas, l’exposition, jusqu’au 24 avril à la Fondation Cartier-Bresson : 2 Impasse Lebouis, 75014 Paris. Ouvert mardi, jeudi et dimanche de 13h à 18h30, mercredi de 13h à 20h30, samedi de 11h à 18h45. Fermé le lundi. Tarif : 7 € (plein) ou 4 € (réduit). Plus de renseignements sur www.henricartierbresson.org/pratique.

Articles liés


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *