Comment prendre des photos en bracketing ?

Pour ne rien laisser au hasard, prenez plusieurs photos d’une même scène avec différents paramètres : vous pourrez ensuite les fusionner pour obtenir le meilleur rendu possible

Réalisez des photos en bracketing comme un pro

________________

Bracketing - Photos

Bracketing – Photos

Si vous pensez que le bracketing est une sorte de mouvement de tennis, nous allons essayer d’y voir plus clair : cet anglicisme, que nos cousins québécois traduisent par “prise de vue en fourchette”, consiste tout simplement à prendre une même photo avec différents paramètres. En règle générale, cela concerne essentiellement l’exposition : un appareil doté de l’option “bracketing” prendra trois photos : sous-exposée, normalement exposée, et surexposée.

Prendre le meilleur

L’intérêt de cette technique est de pouvoir superposer les prises de vue pour fusionner le meilleur de chaque photo en un unique cliché. Imaginez – cas classique… – que vous photographiez un paysage à la lumière de midi : en exposition normale, les zones d’ombre seront trop dures et les zones claires auront tendance à brûler. Si vous utilisez l’option bracketing, votre appareil composera le cliché final en prenant les zones d’ombre de la photo surexposées et les couleurs de celle sous exposée.

Exposition, focus, balance des blancs…

Des variantes de cette technique suivent le même principe. Le bracketing avec flash consiste à éclairer une scène à différentes niveaux d’intensité pour obtenir les trois clichés. On peut également réaliser un focus bracketing, en modifiant la profondeur de champs cette fois, ou encore un bracketing de la balance des blancs – même système… Cette technique est également employée pour réaliser des photos HDR ou en tilt-shift.

Et si l’appareil ne propose pas l’option ?

La fusion peut également être réalisée manuellement en post-production. Vous devrez simplement prendre vous-même les trois clichés (ou plus…), de préférence avec un trépied pour que le cadre reste exactement le même. Libre à vous de modifier l’exposition, la profondeur de champs ou le focus… L’essentiel est de ne pas laisser passer trop de temps entre les différentes prises de vue, pour que l’ambiance et le spectacle d’ensemble reste à peu près identique. Vos albums photo paysage n’en seront que meilleurs !

Articles liés


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *