Apprendre à utiliser différentes lumières en photo

En photo, tout commence par l’observation. Prenez le temps d’étudier l’environnement et la lumière naturelle

Apprenez à manier les différentes lumières !

________________

Différentes lumières

Différentes lumières

Avant de chercher à régler les valeurs ISO ou la vitesse sur votre appareil, il est fondamental d’apprendre à adapter sa prise de vue au type de luminosité que vous rencontrez. Deux paramètres essentiels doivent être pris en compte : la “qualité” de la lumière – douce, froide, colorée… – et sa direction. Vous pouvez déjà vous entraîner à tout instant, même quand vous n’avez pas votre appareil : regardez autour de vous et décrivez la lumière en deux adjectifs : dure et oblique, chaleureuse et diffuse, laiteuse et verticale…

Matin, midi et soir…

En règle générale, la lumière de midi est la plus difficile à gérer pour faire de la photo, car elle a tendance à accentuer les contrastes : les ombres sont trop dures et les zones claires surexposées… C’est pourquoi la plupart des photographes privilégient les golden hours, dont nous vous parlions ici : en matinée ou en fin d’après midi, et même de préférence à aube et au crépuscule. Les teintes sont douces et chaudes, les ombres longues et profondes.

Une variante consiste à faire de la photo aux heures bleues, juste avant l’aube et surtout après le crépuscule. En début de soirée, lorsque le soleil a disparu sous l’horizon, le ciel se teinte de couleurs bleues et froides, avant de basculer dans la nuit puis dans le noir. Cette luminosité passe par toutes les couleurs intermédiaires entre le jaune et le bleu : orangées, roses, violettes… Faites plusieurs essais avec différentes valeurs ISO, car il est difficile de trouver le bon degré d’exposition.

Un ciel nuageux n’est pas rédhibitoire !

Une lumière diffuse, lorsque le ciel est couvert par exemple, offre également d’excellentes opportunités : l’ambiance se teinte d’une douce couleur laiteuse, qui donne un cachet mystérieux à vos photos. Là encore, le tout est de trouver la bonne exposition : trop élevée, les couleurs risque de virer au kitsch ; trop basse, le cliché sera un peu terne. Faites des essais, et vos albums photo paysage n’en seront que plus réussis !

Articles liés


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *